Pierre Fiastre

Pierre Fiastre est architecte-urbaniste et vit à Marseille. Quand il n’aménage pas les villes, il les parcourt en appliquant quelques règles de base pour faire des photographies. D’abord se munir d’un regard de bonne qualité, car c’est de lui, en grande partie, que dépendra la qualité de la photographie. Un regard large, un regard mobile, un regard souple car votre sujet, c’est votre regard qui le choisit, pas vous. Il s’agit alors de déterminer le bon décalage, la direction, le point de vue, le cadre. Car si c’est votre regard qui choisit le sujet, c’est vous qui l’interprétez. Tout cela semble long à expliquer, mais il faut le faire très rapidement, car ensuite vient le temps de l’anticipation. Pour faire une bonne photographie, il faut avant tout savoir attendre. Attendre l’instant décisif, selon l’expression de Cartier-Bresson, celui où, d’une légère pression de l’index, votre objectif figera votre photographie pour l’éternité. Il est difficile à choisir cet instant, ni trop tôt, ni trop tard, mais tout conseil serait inutile. Il ne faut pas craindre d’être subjectif. La plupart du temps, la photo sera ratée. C’est justement ce qu’il faut.